LES BOITES A SARDINES DE BRETAGNE
 

" Oui, c'est à Douarnenez 
     qu'on pêche la sardine
      par milles et par milliers
      on les porte à l'usine...
       C'est un pays charmant
        et partout l'on prétend
         que pour bien s'amuser
          c'est à Douarnenez
           qu'il faut débarquer! "

Du Samedi 25 février au Mercredi 1 mars 2017

Chanson populaire locale, que l'on entend encore à Douarnenez
pendant les cinq jours que durent les gras.


(Photo Ouest-France)

(Photo Les Sardines en folie!)
   
 Samedi :
Intronisation du Den Paolig , roi de la fête à partir de 16h
 
 

(Photo Ouest-France)

(Photo Ouest-France)
  Dimanche :
    Noce des gras à 11h
    Grand défilé carnavalesque à 14h30 à travers la ville
          (chars, majorettes, fanfares et groupes costumé
s)
 
 

(Photo VO²RunInLive)
   
  Lundi :
    Course inter bars à partir de 14h30
 
 

(Photo Le Télégramme)

(Photo Le Télégramme)
 
  Mardi :
    Bal à la salle des fêtes à partir de 22h
    Concours de costumes
 

(Photo Le Télégramme)

(Photo Tourisme Bretagne)
   
  Mercredi :
    Bal des enfants à parir de 14h30 (Entrée gratuite)
    Incinération du Den Paolig à 20h30
 

 

            Si l'origine de la tradition se pert dans le temps, le carnaval de Douarnenez est mentionné pour la première fois dans un arrêté municipal daté du 1er mars 1835. Il se passe, à l'époque, dans la rue et sur les places où ont lieu des bals.
           A partir du milieu du XIXème siècle, la prospérité engendrée par la pêche à la sardine a attiré une population de l'extérieur, qui a très vite rendu la ville surpeuplée, favorisé les activités de rues ( travail et vie de tous les jours ). De cette conjonction d'une convivialité est né un sentiment fort d'appartenance à une communauté douarneniste, doublé d'un solide sens de la fête.

          Les bateaux hivernant après la saison de sardine, attendaient la fin des Gras pour reprendre la mer. Ce sont les marins pêcheurs qui font la vitalité et l'intensité de la fête, parce que c'est la corporation la plus représentée à Douarnenez et que le carnaval tombe en période de faible activité de pêche. Plus tard quand la pêche se diversifie, tous, évidemment, ne peuvent pas y participer car elle ne s'arrête jamais complètement; mais certains jeunes gens, pour y aller, achètent leur tour de permissionnaire.

         En Bretagne, le carnaval conserve encore son identité à Douarnenez.
Le Den Paolig est promené dans les rues de la ville .
 
Défilé du dimanche: 
Char représentant une conserverie de sardines.

Les hommes sont déguisés en ouvrières portant la coiffe.

(Photo Studio Le Brusq)


Hébergement : :www.gites-finistere.com